Publié dans Etude de la langue

SORTIR DE L’IMPASSE AVEC LES PARTICIPES PASSES site génial!!!

grammaire participe passé

grammaire participe passé

Soyons concis: ce site québecquois-
produit par le Centre collégial de développement de matériel didactique (CCDMD)- est génial, de par son originalité !!

Déjà son nom est très drôle!! Il prend la forme d’un jeu interactif qui comprend 200 phrases à analyser et quatre niveaux de difficulté : débutant, intermédiaire, avancé et expert. Chacun des niveaux compte des dizaines de phrases à analyser. Chaque phrase constitue en quelque sorte un parcours, qui dure de quelques secondes à quelques minutes selon le degré d’expertise du joueur.mais, or

Il aide l’élève à une « démarche d’analyse grammaticale, autonome et ludique » pour analyser tous les cas possibles d’accord du participe passé.or, mais,

Un cours complet sur les différentes règles d’accord est aussi proposé. Le guide pédagogique super détaillé, décrit très précisément la ressource et la meilleure façon de l’exploiter. Voici une capture d’écran de ce cours:

En conclusion recommandons cette ressource extraordinaire car comme le précise, avec humour, les auteurs dans le guide pédagogique: L’ACCORD DU PARTICIPE PASSÉ occupe sans doute la première position au palmarès des casse-têtes grammaticaux!!

L’idée à l’origine de Sortir de l’impasse… était de rendre transparents les raisonnements grammaticaux qui s’opèrent lorsqu’un scripteur expert accorde ses participes passés, processus que nous pourrions comparer à l’utilisation d’une clé d’identification (ou de détermination) en sciences naturelles.Le principe d’un tel outil est de forcer l’utilisateur àse poser une seule question à la fois. La réponse ledirige vers l’étape suivante, qui présente une seuleautre question, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’unseul spécimen (végétal, animal, minéral…) corres-ponde aux caractéristiques sélectionnées. À la fin del’arborescence, en guise de solution, le spécimen,sa famille ou son espèce se trouvent identifiés. Nulbesoin, donc, d les spécimens apparentés pour trouver l’un d’entre eux; il suffit d’une clé d’identification appropriée au contexte.

Avez-vous aimé cet article?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *